Benin, un projet pilote de Biogaz pour lutter contre la déforestation et améliorer les moyens de subsistance

Nov 22, 2020

Au Bénin, 80% de la population rurale dépend de la biomasse pour cuisiner. Afin de remédier aux graves répercussions de la combustion du bois de chauffage sur l’environnement, les moyens de subsistance et la santé, la Swedish Postcode Foundation a accordé une subvention à Energy 4 Impact en novembre 2020 afin de tester l’utilisation de biodigesteurs dans les exploitations agricoles situées au nord du Bénin, dans les régions du Borgou et de l’Alibori.

La dépendance à la biomasse pour cuisiner au Bénin signifie qu’environ 160 000 hectares de forêt sont abattus pour le combustible chaque année. Cette déforestation entraîne des inondations qui provoquent l’érosion des sols – et 50 000 hectares de terres agricoles sont perdus chaque année. De telles perturbations du cycle agricole diminuent les rendements agricoles tout en exposant une grande partie de la population au risque de pauvreté énergétique en raison des pénuries de biomasse.

Toutefois, le biogaz constitue une alternative durable au combustible de cuisson. Ce gaz inflammable est produit dans un réservoir hermétique, appelé biodigesteur, lorsque des matières organiques mélangées à de l’eau sont digérées par action microbienne anaérobie (produisant également un engrais organique riche en nutriments appelé “bioslurry”). La plupart des déchets agricoles sont inutilisés dans l’économie agricole du Bénin, de sorte que le potentiel commercial du biogaz est élevé. Le programme “Piloting Biogas in Benin towards National Scaling” vise à démontrer l’existence d’un marché viable pour les biodigesteurs et le compost qui en résulte.

Au total, 120 petites exploitations agricoles des communautés agricoles de Borgou et d’Alibori bénéficieront du projet. 40 fermes sélectionnées recevront des conseils techniques après l’installation de biodigesteurs et les 80 autres recevront un soutien pour s’approvisionner ou vendre des engrais organiques provenant de biodigesteurs déjà en place. Alors que les agriculteurs contribueront partiellement aux dépenses, Energy 4 Impact travaillera avec les IMF et les coopératives agricoles pour combler les lacunes en matière d’accès au financement. Étant donné que les biodigesteurs sont rendus financièrement viables grâce à la vente de bioslurry – les exploitations en utiliseront une partie pour leurs propres cultures et vendront le reste – la formation aidera les agriculteurs à percevoir le potentiel agronomique et commercial du compost. Energy 4 Impact mettra en place un solide système de suivi et d’évaluation pour contrôler les principaux indicateurs de performance.

Les avantages attendus de ce programme sont très variés. Non seulement le déploiement de biodigesteurs aidera à lutter contre la déforestation causée par la combustion du bois de chauffage, mais le programme augmentera la fertilité des sols grâce à l’utilisation d’engrais organiques dans les zones rurales. L’augmentation des rendements entrainera une augmentation prévisionnelle de 20% des revenus des agriculteurs – et la preuve de la viabilité du marché stimulera les moyens de subsistance et l’emploi dans les zones rurales. Étant donné que le biogaz fournira du carburant domestique aux familles d’agriculteurs, le programme atténuera également les effets nocifs des émissions de fumée sur la santé et réduira le fardeau de la collecte du bois de chauffage pour les femmes et les enfants.

En démontrant des mécanismes de marché plus efficaces et durables pour la technologie des biodigesteurs, le programme aidera le gouvernement du Bénin à étendre la mise en œuvre du programme national de biogaz. Les résultats du programme mèneront à une proposition d’Energy 4 Impact pour l’accroissement de l’utilisation des biodigesteurs. Le Gouvernement estimant qu’il existe une capacité nationale pour au moins 150 000 biodigesteurs, le biogaz a le potentiel de devenir un secteur de croissance énorme pour l’énergie propre au Bénin.