Exploitation des ressources pétrolières et gazières : Impacts et opportunités pour les femmes et les filles – Un Livret pour les défenseurs et défenseuses des droit des femmes

Avr 21, 2021

Energy 4 Impact et la Coalition Deliver for Good ont publié un guide pour aider les militants à comprendre les opportunités d’énergie renouvelable après la récente découverte de grandes réserves de pétrole et de gaz dans le pays. Le secteur de l’énergie étant en pleine mutation au Sénégal, il est vital qu’une partie de la richesse générée par cette découverte soit allouée à l’expansion du secteur des énergies renouvelables.

Destiné à orienter les organisations de la société civile et les activistes dans leurs efforts pour générer un changement social et économique durable pour les femmes et les filles dans le pays ; ce livret fournit des outils de compréhension du secteur de l’énergie et des arguments fort pour influencer le financement d’un développement durable et inclusif mettant l’accent sur l’autonomisation économiques des femmes grâce à l’accès aux technologies et compétences en matière d’énergies renouvelables.

La récente découverte de réserves de pétrole et de gaz à environ 100 km de la côte de Dakar constitut l’une des plus grandes découvertes de pétrole au monde au cours de la dernière décennie et devrait générer pour le Sénégal des richesses sur au moins un quart de siècle à partir de 2022.  Réinvestit judicieusement dans le développement d’une économie plus durable qui inclut les femmes aussi bien que les hommes, cette richesse pourrait avoir un impact extrêmement positif sur l’ensemble de la population.

Soutenus par Women Deliver, Energy 4 Impact et le Réseau Siggil Jigeen sont partenaires de mise en œuvre de la campagne mondiale Deliver for Good qui défend les droits des filles et des femmes dans douze domaines jugés essentiels et prioritaires, dont l’autonomisation économique et l’accès aux ressources. Cette campagne particulière au Sénégal vise à garantir que l’investissement dans les énergies renouvelables fasse partie du débat national et que la participation des femmes et des filles à l’économie soit reconnue et mieux valorisée par les décideurs.

“Des débats sont en cours actuellement sur la façon dont l’exploitation des ressources pétrolières et gazières pourrait conduire aux progrès sociaux et bénéficier à tous”, explique Mariama Traore, responsable du plaidoyer d’Energy 4 Impact, lead de la thématique Energie. “L’utilisation de ces ressources doit être soigneusement planifiée par l’État en collaboration avec toutes les parties prenantes. En tant que militants, nous devons nous assurer que le rôle que les femmes jouent dans l’économie du pays est pris en compte et sensibiliser les décideurs sur l’impact positif que l’accès à une énergie durable et abordable aurait sur leur autonomisation économique et sociale”.

La richesse pétrolière attendue offre au Sénégal une occasion unique d’investir de manière significative dans l’amélioration de l’accès à l’énergie par le biais de sources d’énergie renouvelables telles que le solaire, l’éolien, l’hydroélectricité ou le biogaz.

Environ 46% de la population rurale du Sénégal n’a actuellement pas accès à l’énergie. La majorité des ménages ruraux, des institutions et des petites entreprises utilisent des sources d’énergie dangereuses et inefficaces pour leurs besoins énergétiques. Près de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté et connaît l’insécurité alimentaire.

Représentant 54% de la population, les femmes sont actives à tous les niveaux de la vie économique et sociale au Sénégal. Toutefois, leur productivité est généralement inférieure à celle des hommes, car leur accès à l’énergie, aux ressources et aux intrants de production est plus limité. L’amélioration de l’accès à l’énergie durable dans les zones rurales permet une utilisation plus large d’équipements tels que les systèmes d’irrigation et les machines de traitement et de conservation des aliments – ce qui change souvent la donne pour les travailleuses qui dominent ces secteurs. L’accès à l’énergie permet aux femmes de devenir le moteur de la transformation économique et sociale en zones rurales.

“Si la découverte de pétrole et de gaz est une bonne nouvelle pour le Sénégal, ces réserves sont néanmoins des ressources épuisables dont les prix sont susceptibles de changer. D’autre part, le Sénégal est également doté de sources d’énergie renouvelables telles que le soleil et l’eau.  Ces ressources se prêtent à un système décentralisé de production et de gestion de l’énergie plus adapté aux zones rurales à faible densité de population. Pour ces raisons, nous devons exhorter les décideurs politiques à réinvestir une partie des revenus tirés de l’exploitation du pétrole et du gaz dans des énergies renouvelables qui profiteront aux générations actuelles et futures”, déclare Mariama Traore.

Ce guide examine l’impact que les sources d’énergie renouvelables pourraient avoir sur le développement de secteurs économiques tels que la pêche, l’agriculture et l’agroalimentaire, dans lesquels les femmes sont fortement impliquées. Les femmes contribuent à hauteur de 60 à 80 % à la production de denrées alimentaires destinées à la consommation des ménages et à la vente. Elles jouent également un rôle majeur dans les semailles, le désherbage, l’application d’engrais et de pesticides, la récolte, le battage, la transformation des aliments, le transport et la commercialisation. L’agriculture est un secteur clé de l’économie sénégalaise puisqu’elle représente les deux tiers des recettes d’exportation et emploie 40 % de la population. Cependant, seules 5% des terres sont irriguées et la production agricole ne contribue qu’à 17% du PIB. Il y a donc tout lieu d’améliorer la productivité et la sécurité alimentaire en développant le marché de l’énergie solaire pour la mouture, la fabrication de glace, le stockage frigorifique des produits agricoles, le pompage de l’eau et l’irrigation dans les zones hors réseau.

Other factors already in play have seen demand for solar energy rising sharply in Senegal: a growing population, the falling cost of solar devices and the mooted decentralisation of electricity production and liberalisation of the energy market, amongst others. Demand for solar energy is expected to rise so fast in the decade up to 2030 that IRENA projects that Senegal will experience the fourth strongest demand in the ECOWAS region, just behind Nigeria, Ghana and Côte d’Ivoire.

D’autres facteurs déjà en jeu ont vu la demande d’énergie solaire augmenter fortement au Sénégal : une population croissante, la baisse du coût des dispositifs solaires, la décentralisation envisagée de la production d’électricité et la libéralisation du marché de l’énergie, entre autres. La demande en énergie dans le pays augmente si rapidement au point où l’IRENA projette que le Sénégal connaitra à l’horizon 2030 la quatrième demande la plus forte de l’espace CEDEAO derrière le Nigéria, le Ghana et la Côte d’Ivoire

“Le moment est venu pour la société civile de se reunir et d’engager un débat éclairé et constructif avec toutes les parties prenantes impliquées dans l’élaboration de la loi sur la répartition des revenus tirés de l’exploitation du pétrole et du gaz. Nous saluons l’engagement du Président de la République d’impliquer la société civile et les leaders de l’opposition dans ces discussions cruciales” déclare Mariama Traore.

Ce guide fournit des recommandations d’action qui contribueraient à créer une économie plus inclusive et durable et auraient ainsi un effet bénéfique sur la vie et les moyens de subsistance des secteurs vulnérables de la population :

  • Accroître les investissements privés dans le secteur de la production et de la distribution grâce à un cadre réglementaire et financier incitatif ;
  • Augmenter la production décentralisée d’énergie renouvelable et l’accès aux technologies hors réseau dans les zones rurales ;
  • Mettre en place un modèle fiscal pour les activités liées à l’exploitation future des ressources fossiles afin de renforcer le financement de l’exploitation des sources d’énergie renouvelables ;
  • Développer la formation professionnelle aux métiers de l’énergie et de l’efficacité énergétique pour les femmes rurales et périurbaines ;
  • Créer un fonds destiné à soutenir spécifiquement les projets qui impliquent les femmes dans l’utilisation productive de l’énergie dans les zones rurales et périurbaines.

Pour en savoir plus sur la campagne Deliver for Good au Sénégal, veuillez consulter le site : Deliver for Good Senegal